Cabinet vétérinaire de Maurin à Lattes date_range
chevron_leftToutes les actualités

26 mars 2022

Les chenilles processionnaires

bookmark_bordereditMélany Mélany

Les chenilles processionnaires

C'est le début du printemps, vous les avez peut-être vus se promener en ruban sur les trottoirs ou dans la nature. Les chenilles processionnaires sont de retour. 
Dangereuse pour vous même, vos enfants et vos animaux, les chenilles sont très allergènes et toxiques.
Que faire face à ce fléau ? Et comment reconnaitre une contamination ? 
Cet article vous guide pour reconnaitre cette urgence et quoi faire dans cette situation. 
 

Qu'est ce donc ?

Les chenilles processionnaires tiennent leur nom de leur modèle de déplacement, vous avez déjà du remarquer cette fille indienne poilue aux pieds des pins. 
Ce sont des larves de papillons, jusque là, rien de dangereux, et pourtant.
Les chenilles sont vulnérables au stade larvaires, c'est pourquoi, pour se protéger, elles sont recouvertes de poils urticants. Ces poils éloignent les prédateurs et leurs permettent de s'enterrer et de devenir des papillons.

La protéine toxique responsables des réactions allergiques est la thaumétopoéine
Cette toxine se diffuse dans l'organisme et déclenche les chocs et les nécroses.

Elles représentent un risque pour vos animaux mais aussi pour des jeunes enfants qui pourraient être intrigués par ces petites bêtes. Attention donc selon votre lieu de vie. 

Chenilles processionnaires : Quels dangers ?

Les poils urticants des chenilles sont dangereux et provoquent diverses réactions.
Très agressives sur les muqueuses, la toxicité se répand de contact en contact sur le corps du chien.

Le chien est contaminé par la chenille via son nez ou ses pattes, l'irritation le poussera à se gratter et se lécher et répand ainsi la toxicité sur d'autres zones.
En plus d'être très douloureux, ces réactions allergiques induisent des réactions plus graves pour lesquelles des séquelles peuvent subsister :

Les nécroses de langues sont graves si elles ne sont pas contrôlées, le chien peut perdre des morceau de langue (vous avez peut être déjà vu ces langues dentelées sur certains chiens de chasses) par la nécrose trop avancée ou bien par la nécessité de pratiquer une glossectomie (ablation d'une partie de la langue) afin de diminuer les risques de gangrène et contrôler la douleur. 
Dans certains cas, une sonde oesophagienne peut être posée pour permettre l'alimentation de l'animal durant la convalescence.

Le contact avec les yeux peut aussi provoquer des ulcères cornéens et les troubles respiratoires mènent à une asphyxie si l'atteinte n'est pas traitée rapidement.

La contamination par les chenilles processionnaires n'est donc pas anodin. 

Quels symptomes ?

Les symptômes d'une contamination à la chenille processionnaire sont difficiles à rater et sont immédiats, votre chien saura vous montrer qu'il y'a un problème.

Le chien qui aura mis sa truffe ou ses pattes dans des chenilles montrera plusieurs signes : 
  • démangeaisons, 
  • léchages, 
  • hypersalivation
  • aspect de détresse, 
  • oedèmes,
  • langue et babines gonflées et/ou colorées, 
  • muqueuse colorée sombre. 

Ces symptômes laissent des séquelles. C'est pourquoi il est important de prendre en charge un chien touché le plus rapidement possible afin d'éviter la perte de morceau de langue ou de choc allergique trop grave.

Que faire : Une urgence

Attention lors de la prise en charge d'un animal ayant touché des chenilles processionnaires de ne pas avoir de contacts sans gants au risque de faire vous même une réaction allergique.
Attention aux personnes asthmatiques ou allergiques !  

Dans l'idéal, munissez vous de gants ou évitez de toucher directement les zones contaminées. 

Si vous remarquez rapidement que votre animal est atteint, essayez de rincer les zones plusieurs minutes à l'eau froide, sans faire rentrer l'eau et les poils touchés dans l'orifice concerné (yeux, oreilles, gorge...) avant d'aller chez un vétérinaire, si vous n'êtes pas certain d'y arriver, ne prenez pas de risques et appelez une clinique pour amener votre chien en urgence immédiatement


Conclusion - Chenilles processionnaires

Ainsi, la meilleure protection pour les chenilles est la prévention. 
Eviter de promener votre chien dans les zones de pins, où vous savez que des chenilles se développent au printemps et n'hésitez pas à prévenir votre mairie en cas de présence de pins présentant des cocons sans pièges. 
Il est toutefois parfois difficile de prévoir leurs apparitions puisque selon la région, les cycles de reproductions ne sont pas au même moment.

Si les chenilles processionnaires de développent dans votre terrain, il existe des spécialiste pour assainir vos arbres. 

Agir vite est aussi un élément clef. En effet, pris à temps un choc anaphylactique peut être maitrisé mais plus vous attendez, plus les voies respiratoires seront atteintes et les séquelles graves. 

Faites toujours attention lors des manipulations afin de ne pas subir les irritations à votre tour. 

En cas de questions et de besoin d'informations n'hésitez-pas à nous contacter et à poser des questions lors d'une consultation chez votre vétérinaire. 
Vous pouvez aussi prendre rendez vous à la clinique vétérinaire de Lattes Maurin ici. 👈
editPar Mélany Mélany Partager cet article